Les dinosaures ont-ils vraiment disparu?

Aujourd’hui je change un peu de style puisque j’ai décidé d’écrire un billet à destination du jeune public (je sais pas, ça m’a pris de parler de dinosaures et je suis logiquement retombé dans l’ambiance de mes 5ans et demi). Il faut donc s’attendre à quelques modifications dans le phrasé, qui ne conviendra pas à tous les âges, mais j’autorise quand même les adultes à venir regarder (je vous ai même laissé quelques messages cachés si vous laissez trainer votre souris sur les images). Bonne lecture.

       Quand j’étais petit, à l’école ou dans les livres, on nous apprenait que les dinosaures ont disparu il y a plusieurs dizaines de millions d’années à cause de fortes éruptions volcaniques ou de la chute d’une météorite géante. On nous expliquait aussi que tout ce qui reste d’eux aujourd’hui, ce sont les fossiles et les squelettes que l’on voit dans les musées. Je ne pensais pas qu’un jour on me dirait le contraire et pourtant, c’est ce que font les scientifiques d’aujourd’hui. Bien sûr, le stégosaure, le triceratops et le diplodocus ont disparu, mais il existe encore de vrais dinosaures à notre époque. Il en existe même beaucoup, dans tous les pays, dans les villes, les forêts, les jardins et parfois même dans les maisons. Ces dinosaures actuels, ce sont les oiseaux!

Du plus petit au plus grand, qu’ils mangent des graines ou de la viande, tous les oiseaux sont des dinosaures. Ils n’ont peut-être plus de dents, ni une longue queue de lézard, mais les oiseaux sont de la même famille que le tyrannosaure et le vélociraptor. On appelle cette famille: les théropodes. C’est en comparant des squelettes d’oiseaux à ceux d’autres théropodes exposés dans les musées que les scientifiques ont observé de nombreux points communs et ont compris qu’il existait un lien de parenté. Par exemple, les pattes arrières des oiseaux et celles des anciens théropodes n’ont que trois doigts, et leurs permettent de se tenir debout. Une autre ressemblance est la présence d’un os en forme de V ou de Y appelé la “fourchette”. Chez les autres animaux vertébrés, cet os est séparé en deux et forme les clavicules (ce sont elles qui rattachent les pattes avant au reste du squelette). Lors d’un repas pendant lequel on mange de la volaille, deux personnes se dispute parfois la “fourchette”, car il existe une superstition disant que cet os peut exaucer les vœux.

Mais ce n’est pas tout, le plus étonnant, ce sont les plumes! Pendant longtemps, tout le monde pensait que les oiseaux étaient les seuls animaux à en avoir. Mais aujourd’hui, grâce à la découverte de nouveaux fossiles, on sait que plusieurs anciens dinosaures (tous des théropodes) avaient déjà des plumes. Et ça vaut aussi pour le tyrannosaure et le vélociraptor! Seulement à l’époque, elles n’étaient pas aussi grandes que celles des oiseaux d’aujourd’hui et ne permettaient pas de voler. Pour le tyrannosaure par exemple, on pense que seuls les jeunes portaient des plumes et qu’elles ressemblaient à un duvet, comme chez les poussins. En revanche, le vélociraptor avait à la fois des petites plumes de duvet sur le cou et le dos, et des plus longues sur la queue et les pattes. Voilà donc encore un indice de la parenté entre les oiseaux actuels et les anciens théropodes.

Mais alors à quoi ressemblait le premier oiseau? Parmi les dinosaures fossiles les plus proches des oiseaux actuels, on trouve deux espèces, Archeopteryx et Epidendrosaurus, qui possédaient des ailes munies de longues plumes et pouvaient sans doute voler. À côté de cela, elles avaient aussi une longue queue, des mâchoires garnies de dents et leurs ailes portaient des griffes! On peut donc imaginer que l’apparence du plus ancien des oiseaux, leur ancêtre à tous, était proche de celle-ci. Au fil des générations, pendant plusieurs millions d’années, les descendants de cet ancêtre ont formé plusieurs espèces qui n’avaient plus de dents mais un bec, dont les griffes des ailes avaient disparu et dont la queue s’était fortement raccourcie. Encore plus tard, lorsque les grandes catastrophes ont provoqué l’extinction de presque tous les dinosaures, certaines de ces espèces ont survécu. De nouveau, génération après génération, pendant plusieurs millions d’années, leurs descendants ont encore formé de nouvelles espèces, toutes avec des tailles, des couleurs, des comportements et des habitats différents. Ce sont les aigles, les canards, les manchots, les moineaux, les colibris et toutes les autres espèces que nous connaissons bien aujourd’hui. Alors que nous les pensions éteints, nous côtoyons donc en réalité quotidiennement des dinosaures, transformés par des millions d’années d’évolution.

Pour continuer sur le même thème:

26 réflexions au sujet de « Les dinosaures ont-ils vraiment disparu? »

  1. @ Alain: Merci. Je serai curieux de savoir ce qu’en on pensé les enfants, juste pour savoir si j’ai réussi à toucher le public visé.

  2. Arthur (7 ans) trouve ça méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga méga …. méga bien ! Il regardera la fourchette la prochaine fois qu’il croisera un poulet cuit.

  3. Lénaïg (9 ans) : je trouve ça drôle et intéressant. La partie texte est plus compliquée mais la partie BD permet de comprendre plus facilement et avec humour. L’arbre généalogique est bien, il permet de comprendre les liens entre les différents oiseaux. Félicitations !

  4. Vraiment excellent l’abre généalogique !

    Vu récemment un documentaire sur le sujet où un scientifique disait « puisqu’il y a plus de 10’000 espèces d’oiseaux vivants mais seulement 6000 de mammifères, nous sommes toujours à l’ère des dinosaures ». Ca fait réfléchir :-)

  5. @ Arthur & Lénaïg: Merci des compliments. Si j’ai d’autres idées d’article à destination des jeunes, je n’hésiterai pas à recommencer.

    @ Dr. Goulu: Si on considère le règne animal dans son ensemble, on devrait même être à l’ère des scarabées, puisqu’il y en a plus de 300 000 espèces. Si les bactéries étaient assez disciplinées pour s’organiser en lignées compréhensibles, ce serait même surement elles qui prendraient la tête. En tout cas c’est vrai que nous autres mammifères sommes loin d’être majoritaires… mais on est gros, ça compense.

  6. Mamie cane et papi canard ont très hâte de raconter des histoires du moyen âge à leurs petits canetons…. ça sera vraiment génialogique!
    BRAVO! C’est Tip Top! et drôle…

  7. J’aime me dire, quand je vois un oiseau, qu’il s’agit en fait d’un dinosaure. Ca le rend tout de suite plus impressionnant.
    Chouette article en tout cas, très clair et très bien illustré.

  8. @ Flo: ça peut aussi aider les parents à gérer leurs enfants à table: « mange ta cuisse de dinosaure » ça motive à finir son assiette.

  9. @ Vran : Très bonne idée ! Attention à ne pas déclencher un autre scandale vachevalin.
    « Il paraitrait que les cordons-bleus au poulet findus contiendraient 100% de viande de dinosaure ! »

  10. Sympa.
    Par contre, la dernière fois que j’ai fait la classif des zozios, c’était les manchots qui étaient à part sous le doux nom d’impennes (genre qu’ils n’avaient pas de bréchet contrairement aux autres volatiles, mais je me plante peut-être, c’est que ça remonte tout ça). Agl, ça change tout le temps la classif, c’est un enfer… Les taxonomistes vont finir par dire que les requins sont pas des poissons si ça continue. Pfff…

  11. @ Zogrot: L’arbre que j’ai dessiné est assez imprécis, notamment au niveau de ce gros râteau manchot-colibri-(aigle-moineau). Par contre, après plusieurs vérifications, la première divergence (pour l’échantillon que je présente) est bien celle des autruches vs tout le reste, suivie par (poule-paon)-canard vs tout le reste. De ce que j’ai trouvé dans la littérature récente, le groupe des manchots est appelé sphenicidae et n’est pas très loin des albatros ou des pigeons (les seuls articles où j’ai trouvé trace d’impennes comme groupe sont en italien et datent de 1898).

  12. Ping : Evolution et Histoire de la Terre. | Pearltrees

  13. à voir, le point culture sur les dinosaures : https://www.youtube.com/watch?v=1wHP-j2gAfA

    Qui fait référence (rapidement) à cet état de fait.

    Sinon, je cherche un site permettant de parcourir des arbres phylogéniques avec une recherche par espèces (ou groupes d’espèces), quelqu’un peut m’aider ?

  14. @ Dragor: Là tout de suite j’ai:
    - http://tolweb.org/tree/
    - http://www.onezoom.org/ (avec sa fameuse interface fractale dont on parlait dans les commentaires du billet précédent sur les éponges.)

    Je ne suis pas un expert en phylogénie et personnellement, je vérifie toujours mes arbres en fouillant dans des publications scientifiques issues de journaux à comité de lecture. Mais évidement, l’accès à ce genre de documentation est très limité pour le grand public alors faute de mieux, les deux sources ci-avant sont tout de même bien pratiques.

  15. Ping : Hier soir sur france 2 | Megatherium

  16. Excellente BD de vulgarisation, très fun !
    L’arbre généalogique l’arrière(…)arrière grand père est très original et le dessin toujours très soigné.

  17. Trés bien la BD comme moyenne de divulgation.
    La partie texte, donne aux profs et aux parents l’excuse d’intervenir
    dans les dialogues  » Polemique-creatives » que s’en suivent.
    Bravo!!! Continuez !!!!

  18. @ Benoît; @ Inés: Merci merci! Que de compliments pour cette note, je peux sans hésiter la classer comme mon « Bestseller ». Le blog est un peu mort pour le moment (en cause un changement de job et de vie assez important qui me demandent beaucoup de temps et d’énergie) mais je reviendrai bientôt je l’espère pour de nouvelles notes!

  19. C’est tou simplement génial ! Voir extraordinaire. Depuis petit, j’ai souvent regardé des documentaires (sur la terre des dinosaures, … ) et j’ai souvent entendu que les oiseaux étaient un groupe de dinosaure qui aurait survécu. J’avais jamais cru, jusqu’à aujourd’hui. Ce qui est génial, c’est que si les oiseaux appartiennent vraiment au groupe des theropodes, on pourra alors (dans un futur loingtain) modifier leur ADN de façon à créer des êtres semblables aux grands carnivores qui côtoyaient la terre, il y plusieurs millions d’année.

  20. @ Benacloche Raoni: Merci pour les compliments! En ce qui concerne le « re-clonage » de grands théropodes disparus, on peut en effet dire que, contrairement à ce qui était proposé dans Jurassic Park, mieux vaut combler l’ADN dégradés des anciens dinos avec celui d’un oiseau plutôt qu’avec celui d’une grenouille. En revanche, outre le fait que la technique ne nous le permet pas à l’heure actuelle, ce type d’expérience n’aura probablement jamais lieu pour des raisons d’éthiques. Ce type de question revient régulièrement sur la table lorsqu’on découvre des mammouth congelés et que certains s’imaginent qu’on va pouvoir reconstituer leur génome pour l’injecter dans des ovocytes d’éléphant. Ressusciter une espèce disparue pour voir son seul représentant mourir après toute une vie de solitude n’est pas quelque chose de très sympathique, en plus d’être d’un intérêt scientifique très limité. Alors oui, je donnerai tout pour avoir un archeopteryx domestique, mais je tourne mes espoirs du côté de la robotique plus que de la biologie pour ça. En attendant, de la fenêtre de mon appartement, je regarde passer les dinosaures sans que personne d’autre ne semble s’en soucier.

  21. Justement, créer une seul espèce pour voir son représentant mourir, ne m’est jamais passé en tête. Par contre, créer plusieurs espèces comportants des individues suffisants pour voir l’espèce s’épanouir serait à mon avis intéressant. Mais comme tu le dis, à l’heure actuelle nous ne sommes pas capable d’accomplir cette tâche et même si l’on était capable, on profiterait plutôt de créer des parcs (jurassic park, par exemple) pour se servir d’attraction touristiques. Mais je trouverais dommage un jour de ne pas tenter l’expérience. Qui c’est, l’homme est peut être là dans le but de changer le destin ! En attendant, je croise les doigts pour que la science trouve un moyen de régénérer les cellules souches avant mes 60 ans (j’ai 19) afin d’atteindre une certaine immortalité, et d’attendre sans craindre la mort, de voir des êtres semblables à ceux du crétacé et du jurassique et peut être même un jour a ceux du trias :)

  22. Magnifique démonstration de l’ibécilité de l’expression « Quand les poules auront des dents ». C’est « Quand les pules AVAIENT des dents » qu’il faut dire !

    OK je =>

    Patrick

  23. Bravo pour votre analyse, c’est très réussi !!
    Maman d’un petit garçon fan de dinosaure, j’ai créé un site de vente de jouets et accessoires dinosaures pour les enfants : peluches dinosaures, figurines dinosaures (Collecta, Schleich), jeux créatifs (Bioviava), vêtements, tout pour organiser un anniversaire sur le thème des dinosaures…
    N’hésitez pas à nous rendre une petite visite, à bientôt !!!
    Joëlle.
    http://www.dino-shop.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>